Présentation

Cette fenêtre du XIIe siècle est le dernier volet du triptyque de la façade occidentale de la cathédrale, consacré à la vie du Christ. Elle complète l’Arbre de Jessé, le plus au nord, dans lequel les prophètes annoncent la venue du Christ fils de David et la fenêtre centrale qui traite de la naissance et de la vie du Christ jusqu’à sa montée vers Jérusalem.
L'artiste a représenté ici la Passion, la mort et la Résurrection de Notre-Seigneur.
Cette verrière diffère des deux autres qu’elle complète, à la fois par sa dimension, ses formes et ses couleurs : dépourvue de bordure, elle est plus étroite et présente un rythme binaire avec deux scènes sur chaque registre. A l’intérieur des barlotières orthogonales, toutes les scènes sont de forme circulaire : la divinité du Christ s’affirme en effet par sa Résurrection.
Le bleu s’est estompé, laissant plus de place aux teintes chaudes et aux ors.
On perçoit dans certaines images de cette verrière une influence orientale et surtout byzantine, ce qui n’est pas étonnant en ce XIIe siècle où les croisades ont permis de nombreux échanges avec l’Orient.
Le vitrail s’inspire des quatre évangiles qui ont tous fait un récit de la Passion du Christ.