Présentation

Le vitrail de l’arbre de Jessé constitue, avec les deux autres vitraux du XIIe siècle de la façade occidentale, une suite consacrée à l’histoire de Jésus-Christ.
Le thème de ce vitrail est inspiré de deux écrits :
Une prophétie d'Isaïe, annonçant ainsi la venue du Christ :
« Un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur… » (Is 11, 1-2)

Et, au chapitre 1 de l’évangile selon saint Matthieu, la généalogie du Christ où il est écrit que « Jessé engendra le roi David », vingt-huit générations se succèdent ensuite jusqu'à la naissance du Messie.
La racine de cet arbre est Jessé, la fleur est la Vierge Marie et le fruit Jésus, Messie, fils de David.
Il illustre l'enracinement de Jésus dans l'histoire d'un peuple et le Christ revendique sa filiation dans l'Apocalypse de saint Jean : « Je suis le rejeton de la race de David » (Ap 22, 16).

L’artiste a interprété au plus près le texte prophétique : le Christ trône au sommet d’un arbre qui plonge ses racines dans le corps de Jessé ; dans les fourches des branches se tiennent les rois de Juda, puis Marie.
Sept colombes entourant le corps du Christ symbolisent les dons de l’Esprit-saint cités dans le texte d’Isaïe.
De chaque côté se superposent les prophètes qui ont annoncé le Messie ; les pieds nus, ils tiennent des banderoles sur lesquelles leurs noms sont inscrits ; la main de Dieu ou la colombe qui descend au dessus de leur tête les désigne comme des inspirés.

Ce vitrail est situé du côté nord, côté de l’ombre et de l’attente. Il se détache sur un fond d’un bleu profond, le fameux « bleu de Chartres » spécifique au XIIe siècle. Son importante bordure ornée d’entrelacs et de motifs végétaux lui confère une certaine richesse.

Pour en savoir plus