Présentation

Seules deux paraboles sont évoquées dans la cathédrale : celle du Fils Prodigue et celle du Bon Samaritain dans ce vitrail.

L’Évangile de saint Luc, au chapitre 10 versets 25 à 37, constitue la source principale de cette verrière, tout du moins dans sa première partie. Un docteur de la Loi pose à Jésus cette question : « Et qui est donc mon prochain ? » Jésus répond par une parabole, récit concret et imagé qui contient un enseignement. Le Christ utilisera souvent ce genre de récit.

La partie supérieure du vitrail traduit l’interprétation unanime des Pères de l’Église (saint Irénée de Lyon, Origène, saint Augustin, Bède le Vénérable) : le Bon Samaritain est le Christ venu sauver les hommes après qu’Adam et Ève eurent péché. Cet épisode est raconté dans le chapitre 2 de la Genèse, le premier livre de la Bible.