Présentation

Ce vitrail est assurément la plus savante et la plus complexe des verrières de la cathédrale ; il démontre, par son contenu hautement théologique, l'influence des chanoines chartrains sur la conception iconographique des œuvres. On s'éloigne ici de l'humble "Bible de verre" qui permettait au bon peuple, comme on l'a prétendu, de lire image par image l'Histoire Sainte !

La lecture se fait, très exceptionnellement, de haut en bas (on connaît quelques autres et rares exemples, également symboliques, à Bourges, à Cantorbéry …). A Chartres, cette inversion du sens est habituellement expliquée par le fait que le Christ, Fils de Dieu et Dieu lui-même, s'est abaissé à revêtir la condition humaine jusqu'à la mort.

Quatre quadrilobes portent en leur centre des carrés qui sont consacrés aux événements essentiels de la Passion : Portement de la croix, Crucifixion, Descente de croix et Mise au tombeau. Les médaillons demi-circulaires leur répondent, présentant, pour la plupart, des épisodes de l'Ancien Testament. Cette lecture, dite typologique, vise à exprimer la correspondance qui existe entre certains personnages et faits de l'Ancien Testament et ceux du Nouveau Testament.

Au début du XIXe siècle, on trouva bon de supprimer totalement des panneaux de ce vitrail qui avaient été endommagés par une chute de pierres. Ils purent être approximativement restitués, grâce à la description laissée par un auteur de l'époque.