13 - La glandée
« Il aurait bien voulu se remplir le ventre des gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui en donnait ».
Le voici porcher, bien malgré lui, car il exerce maintenant un travail méprisé, le porc étant considéré par les juifs comme impur. Il garde le troupeau sous des chênes dont on distingue parfaitement les fruits ; un petit chien assiste à la scène de la glandée, très utile en certaines périodes de pauvreté que connut le Moyen-Âge. Il s’agissait d’un droit, accordé aux porchers pendant une période déterminée, qui permettait de gauler les branches des chênes pour en faire tomber les glands et augmenter ainsi la quantité de nourriture des animaux.