14 - Il guérit une jeune fille aveugle
Même si les paroles du saint sont inspirées par le ciel, les pélagiens ne renoncent pas à leur discours. Selon la légende, c’est la guérison d’une fillette aveugle qui entraîna les bretons à retourner à l’orthodoxie.
Les deux saints font face à un homme qui amène son enfant à Germain pour qu’il lui redonne la vue. Le miracle a sans doute eu lieu car les deux personnages lèvent les mains vers le ciel en signe d’action de grâce.
L’évêque tient sa crosse, signe de la puissance spirituelle, mais on ne voit pas la volute, signe de douceur, qui habituellement la couronne. La pointe est signe de juste sévérité, elle est bien ici l’arme contre les ennemis de la foi.