6 - La vengeance du diable
« Se voyant frustré des hommages qu'il recevait, le diable se mit en colère contre Nicolas, et résolut de se venger. Etant allé trouver quelques hommes qui pratiquaient l'art des maléfices, il leur ordonna de préparer incontinent l'huile appelée Midiacon.»
Le démon, qui habitait l’idole, apparaît à trois magiciens coiffés d’un chapeau pointu ; le doigt levé, il leur passe sa commande d’une huile capable d’incendier l’église de Myre sans que l’eau puisse éteindre le feu.
Le démon porte deux cornes agressives et il tient un bâton terminé par deux griffes recourbées qui semble une réplique de la crosse de saint Nicolas. Mais alors que la volute de la crosse de l’évêque est signe de douceur et de bonté, le bâton recourbé du diable évoque une douceur trompeuse et maléfique.