30 - Mort des deux époux
C’était bien l’Epoux car, une fois pardonnés par le Christ, Julien et sa femme s’endorment paisiblement côte à côte. Leurs âmes, comme toujours représentées sous la forme de petits enfants, portées par deux anges, montent ensemble vers le ciel. C’est la seule élévation conjointe d’un couple dans les vitraux et une très belle image de la fidélité dans le mariage. Ils accèdent au salut parce que le crime a été expié par la charité.
Julien, c’est aussi une sainteté moins héroïque, moins spectaculaire, plus humaine que celle d’autres saints : une sainteté dans la pénitence et la charité, accessible à tous.