10 - Thomas Becket doit quitter le monastère cistercien de Pontigny
Henri II menace de confisquer tous les biens des Cisterciens se trouvant sur ses territoires s’ils persistent à abriter l’exilé. Thomas Becket décide donc de quitter Pontigny en 1166 pour ne pas nuire plus longtemps à ses hôtes. Il se réfugie à l'abbaye de Sainte-Colombe aux portes de Sens.
Les Cisterciens accompagnent le saint. Escorté de trois cavaliers, l’archevêque, portant la mitre, tourne la tête et semble dire merci et adieu aux moines qui l’ont accueilli et le regardent s’éloigner un peu tristement. Cette scène résume toutes les errances de Thomas Becket.