5 - Un fiancé récalcitrant 
« Ayant conçu le désir d'une vie plus parfaite, il résista à toutes les instances, répétant la parole de saint Paul :
« Celui qui marie sa fille fait bien ; celui qui ne la marie pas fait mieux encore.»
Un personnage essaye vainement de convaincre Chéron d’accueillir la jeune fiancée qu’on lui présente alors qu’un autre l’encourage en lui mettant le bras autour des épaules. Il détourne la tête et se cache même derrière un pilier. Son père s’impatiente tout en faisant un geste d’accueil envers la jeune fille.
Mais, suivant le désir de Chéron, ils ne se marièrent pas et, après la mort de ses parents, il se consacre à l’Eglise et devient diacre.