17 - Résurrection et pardon : 4ème image clé du vitrail
L’aubergiste les avait mis dans son saloir ; saint Nicolas les ressuscite. Revêtu de ses habits épiscopaux, il bénit les trois clercs qui se tiennent debout, nus (comme on représente habituellement les âmes), dans le saloir. Le fer de la hache est suspendu au dessus de leur tête. Le cuveau ressemble à une cuve baptismale ; cette scène de résurrection, ou de re-naissance est ici assimilée à un baptême.
Ce dénouement n’était pas représenté dans le vitrail de la nef. Les clercs semblent adresser une prière d’action de grâce à saint Nicolas, alors que les meurtriers implorent son pardon : l’homme prie, la femme est allongée, suppliante, aux pieds de saint Nicolas.
Au nom du Christ, « il ressuscite les morts et pardonne aux pécheurs ».