17 - Le sacre royal
Cette scène est structurée comme celle du baptême et la complète. Couronné, assis sur son trône, le nouveau baptisé est redevenu le roi des Francs. Rémi lève la main pour le bénir. La sainte ampoule surplombe la couronne. Le clerc tient maintenant un livre.
En effet, dès le IXè siècle, grâce à l’habileté de l’archevêque de Reims Hincmar, on est passé insensiblement du baptême au sacre royal et on a fini par assimiler le baptême de Clovis à un sacre royal. Hincmar prétendra que le roi doit être sacré à Reims avec l’huile de la sainte Ampoule qui, affirme-t-il, a servi pour le baptême de Clovis et qui est conservée à l’abbaye Saint Rémi.
Le roi doit donc être sacré à Reims par l'archevêque, successeur de saint Rémi, qui exerce ainsi son contrôle sur l'élection royale.