16 - Un diable conseille Maximien d’envoyer Pantaléon au supplice
Un bourreau qui porte un gourdin sur l’épaule pousse Pantaléon et l’amène devant l’empereur qui trône toujours. Derrière celui-ci, un diable vert aux ailes de chauve souris lui murmure la sentence à prononcer. Le saint semble accepter sa condamnation.
Il s’agit ici d’une opposition très courante du bien et du mal : Dans cette scène centrale du vitrail, c’est le diable qui inspire Maximien alors que juste en dessous c’est un ange qui visite saint Pantaléon et que juste à côté le Christ vient à la rencontre de son serviteur.