10 - Le supplice de la croix
Torse nu mais toujours nimbé, Pantaléon a les pieds et les mains attachées par des cordes sur une croix qui, curieusement, est la croix qu’on attribue à saint André. (Alors que saint André, dans la verrière qui lui est consacrée, n’est pas attaché à une telle croix). L’un de ses bourreaux tient un fouet avec des boules pour lui déchirer la peau, alors qu’un autre lui brûle le corps avec les flammes d’une torche.