8 - Guérison d’un paralytique
L’empereur voulut essayer qui des deux, Pantaléon ou les prêtres païens, guérirait en sa présence un paralytique grabataire. Ceux-ci, ayant prié longuement sur le malade, n'obtinrent aucun résultat. Mais, Pantaléon, aussitôt qu'il eut fini de prier, le guérit.
L’infirme, dont les jambes sont complètement déformées, se tient assis devant Pantaléon. Il tient dans la main un petit tréteau dont il s’aide pour se déplacer. Le saint, nimbé et portant le livre, bénit le paralytique pour le guérir « au nom du Christ ».
Mais il passa alors pour un magicien et l’empereur le condamna à mort.