2 - Puis il tisse
Ses pelotes posées à côté de lui dans un coffre, un tisserand travaille seul sur un métier horizontal utilisé pour les tissus de petite largeur. Les métiers à tisser pour grande largeur n’existaient pas au XIIIè siècle.

Selon le chanoine Delaporte, l’inscription qui occupe le bas des deux premiers panneaux appartenant à la légende de saint Vincent (10 et 11) conduit à penser que ce serait une confrérie chartraine de saint Vincent qui aurait fait représenter la légende de son saint patron :
« Les confrères de Saint-Vincent, ceux qui donnèrent cette verrière, sont accueillis en toutes les messes qu'on chantera à cet autel. »