11 - Il est sacré pontife
« Après la mort de Miltiade, évêque de la ville de Rome, Silvestre fut élu, malgré lui, souverain Pontife par tout le peuple. »
Silvestre, se trouvant trop âgé, refuse d’abord l’honneur d’être pape. Puis il accepte. Il est sacré en 314. L’évêque, celui d’Ostie selon la légende, l’a coiffé de la mitre et le bénit : Assis, le saint est maintenant paré de ses attributs de pape.
Cette unique scène d’ordination d’un pape dans les vitraux de Chartres souligne l’importance de l’évènement. Dès l’élection de Silvestre, Constantin édicte que le pouvoir spirituel sera désormais détenu par le pape à Rome tandis que l’empereur, à Constantinople, détiendra le pouvoir temporel. Sous ce pontificat, l'autorité de l'Église sera établie et les premiers monuments chrétiens seront construits.