25 - Guérison du paralytique
« Au nom de Jésus-Christ pour qui je marche au supplice, répondit saint Jacques, lève-toi et bénis le nom du Seigneur. Aussitôt l’infirme se leva, courut et bénit le nom du Seigneur.»
Saint Jacques bénit l’infirme, à genoux devant lui, et l’invite à se relever. Celui-ci, en signe de reconnaissance, semble lui offrir sa canne devenue inutile. La main de Dieu sort d’une nuée, rappelant que c’est Dieu qui transmet à l’apôtre son pouvoir de guérir.
Les trois personnages qui le conduisaient au supplice se sont arrêtés, pleins d’étonnement et d’admiration.
« A la vue de ce miracle, le pharisien Josias - celui qui avait passé la corde au cou de Jacques - fut, lui aussi, touché par la grâce. »