24 - La mort de Simon le magicien
C'est le récit des manuscrits liturgiques chartrains qui a inspiré l’artiste, car il est le seul à noter la présence de saint Paul et à donner à Simon pour point de départ de sa chute « une tour élevée exprès au Champ de Mars.»
Simon a donc vu que ses talents ne sont plus appréciés…il veut quitter Rome et, pour faire croire qu’il peut voler, il se munit d’ailes et s’élance d’une tour, soutenu par deux diables… Pierre ordonne aux diables de ne plus le porter. Aussitôt, Simon chute et se tue.
Les deux apôtres prient, un genou à terre et les mains levées vers le ciel. Simon, aussi grand que la tour, porte des ailes ; il tombe, la tête en bas. Deux petits diables qui le tenaient par les pieds viennent de le lâcher sur l’ordre de Pierre.